L’attitude à adopter d’un spécialiste en acquisition de talents !

L'attitude à adopter d'un spécialiste en acquisitions de talent

L’entrevue est une partie cruciale du processus d’embauche tant au niveau du candidat que celui du recruteur. Plusieurs attitudes peuvent faire toute la différence dans l’échange candidat/recruteur. Voici 5 critères à adopter d’un spécialiste en acquisition de talents !

1. Authenticité

Un critère d’une grande importance, et ce dans le secteur du recrutement, est l’authenticité. En effet, l’authenticité est parfois absente chez certains employés et pourtant elle devrait diriger vos entrevues, vos communications et même les suivis avec les candidats. Elle est la ligne directrice de l’honnêteté, de la franchise et de la confiance mutuelle.

L’authenticité peut être facilement définie comme la capacité d’être transparent et de l’intégrité. Le recruteur doit agir selon ses valeurs et être digne de confiance envers les candidats.

Finalement, le spécialiste en acquisition de talents doit être doté d’une sincérité hors du commun.

2. L’écoute active

Dans le domaine du recrutement et des firmes de chasse de tête, l’écoute active est un des moyens les plus utilisés pour une communication précise et adéquate. Cette technique de communication prisée permet au recruteur de reformuler les réponses du candidat et ainsi développer un questionnement proactif. Cette méthode fut développée par un psychologue américain du nom de Carl Rogers. L’approche de ce dernier permet la collaboration entre les 2 interlocuteurs. La mise en confiance du candidat lui permettant de briser les barrières et de s’exprimer librement.

Selon Carl Rogers, voici les 5 impératifs :

  • L’accueil
  • Être centré sur que l’autre vit et non sur ce qu’il dit
  • S’intéresser davantage à l’autre
  • Montrer à notre interlocuteur qu’on le respecte
  • Être un miroir lors de l’échange

En résumé, l’entretien d’embauche doit être empreint d’écoute active de la part du recruteur. Il doit être le guide de l’entretien tout en respectant les réponses du candidat. Il doit être la personne ressource et démontrer une empathie professionnelle pour la réussite de cette entrevue.

3. La persuasion

Les spécialistes en acquisition de talents vous le diront; la capacité à être persuasif est un critère indispensable quant à l’attitude à adopter lors d’entretien.

La persuasion se définit comme étant la capacité de convaincre et de diriger les résultats. En effet, dans les firmes de recrutement ou encore dans les départements de ressources humaines, cette capacité de pouvoir aide à atteindre un résultat escompté et dénicher du personnel compétitif et qualifié.

Cette capacité cognitive permet d’obtenir un gain de cause en exprimant les bienfaits du poste offert ou encore les avantages d’obtenir ce nouveau défi. Il s’agit de la capacité du recruteur à persuader son candidat à faire avancer sa carrière. De l’autre côté, ce critère est également importante quand vient le temps de présenter le candidat au client. Dans ce cas-ci, on peut prioriser une approche « où tout le monde gagne» qui permettra d’avoir un match parfait entre le candidat idéal et le futur employeur.

4. L’engagement

L’engagement est un investissement émotionnel, affectif et intellectuel face à son employeur. En d’autres mots, l’employé doit être impliqué dans la réussite au sein de son équipe, mais aussi dans sa propre réussite au travail.

En effet, ce sentiment d’appartenance que doit dégager le spécialiste en recrutement doit être palpable tout au long de l’entretien avec le candidat, et ce dès l’entrevue téléphonique ou encore la première rencontre du candidat.

Le candidat ressentira que le recruteur est engagé si celui-ci dégage une attitude positive, parle avec un discours vivant et motivateur et démontre un intérêt vis-à-vis ce dernier.
En dernier lieu, le sentiment d’appartenance et la fierté sont les clés du succès pour la réussite du spécialiste en recrutement.

5. Le plaisir

En terminant, un des critères souvent négligés, mais qui demeure incontournables, le plaisir au travail ! Ce critère doit faire partie de nos interventions et de chacune de nos journées. Ce qui rend heureux au travail, c’est le plaisir.

Divers besoins sont importants en ce qui concerne le plaisir au travail, en voici quelques-uns.

  • La créativité : apporter de nouveaux défis lorsqu’un travail est monotone, apporter de nouvelles idées, diversifier ses façons de faire. Tous ces exemples permettront d’égayer votre bonne humeur et votre stimulation intellectuelle.
  • La contribution : S’impliquer dans votre équipe de travail, l’entraide envers votre équipe de recrutement, atteindre les objectifs de l’équipe, sont des moyens de trouver l’équilibre entre le sentiment d’appartenance et le plaisir au travail.
  • Se mettre au défi : La personne dédiée au recrutement devra faire l’impossible pour dépasser ses limites et sera à la recherche constante du défi. Il permet de s’épanouir et de développer sa proactivité.

La recette du bonheur au travail dépend de chacun de nous, mais elle peut se matérialiser concrètement, il s’agit seulement d’y croire.